Histoire du village de Norgeat - Commune de Miglos - Pays de Tarascon-sur-Ariège (09)

NORGEAT-Miglos (Ariège), d'Hier et d'Aujourd'hui

Norgeatoises et leur âne


                       
 
Deux Norgeatoises en vue, au début du XXe siècle.

La fameuse Maison de Cartes postales Labouche (de Toulouse) a immortalisé deux habitantes de Norgeat, dans sa série "Types de Femmes Ariégeoises", éditée avant la Guerre de 1914/1918.
Jeanne-Marie Franc ("la Simouno") et Pauline Gabarre ("Polino de Rebèlh") ont accepté de poser pour la postérité.
La scène se situe dans la descente au-dessus de Capoulet, où la Simouno rencontre Polino.
Leurs ânes ont tout de suite fraternisé et, pour les séparer, il a fallu qu'elles utilisent "le broc" dont elles sont munies. Le calme revenu, le photographe a pu opérer.
A l'examen du cliché, on peut se rendre compte que ces femmes n'allaient pas dans la même direction.
La Simouno venait "del biatge", c'est à dire qu'elle avait porté une douzaine de fagots de bois au boulanger et qu'elle avait reçu en échange "un pa de mèrco". En effet, son âne a "un bast sus l'ambardo" et on distingue sur le bât "la saco de minot", qui contient le pain.
Quant à Polino, elle descend vers Niaux et se rend à la Mouline porter un sac rempli de toisons de brebis, pour les faire filer et recevoir en contrepartie des écheveaux de laine.
Polino a eu une fin tragique : elle a été heurtée par le train d'Ax-les-Thermes, alors qu'elle circulait le long de la voie, à l'entrée de Tarascon/Ariège, le 13 Août 1947.



       La Simouno  :  Jeanne Marie Claustres,  née le 15 Novembre 1873 à Lapège  -  mariée à Paul Franc  le 15 Janvier 1896  -  décédée à Miglos le 28 Mai 1947.
      
       Polino de Rebèlh  :  Françoise Pauline Gabarre Rebèlh,  née le 15 Novembre 1878  -  mariée à Cyprien Gabarre Ferrè  le 2 Mars 1905.



                         G. Lafuente (avec les précisions fournies par Louis Pujol, en 1983)