Histoire du village de Norgeat - Commune de Miglos - Pays de Tarascon-sur-Ariège (09)

NORGEAT-Miglos (Ariège), d'Hier et d'Aujourd'hui

Journal de bord du curé Bedel (1851/1870)

 
Premier titulaire de la cure de Norgeat, Théodose Bedel, avait pris soin d'enregistrer, au fur et à mesure, les faits marquants de son ministère dans cette paroisse (Juillet 1851/Juillet 1870).

Lors du nettoyage de l'église, effectué l'été 1979 par des jeunes bénévoles du village, le cahier où figuraient ces indications a été découvert dans la sacristie.
J.P. Daraux a alors relevé les principales informations contenues dans ce véritable Journal de bord.  Excellente initiative, car ce cahier a disparu depuis lors.


"L'an 1845 et le… (non indiqué), nous soussigné, curé de la paroisse de Miglos, spécialement délégué par Monseigneur l'évêque de Pamiers par lettre en date du… (non indiqué), pour bénir la première pierre de l'église de Norgeat, avons procédé à cette cérémonie, conformément à ce qui est prescrit dans le rituel, en présence de MM. Les membres de la Commission syndicale de l'église: Paul Gabarre, Raymond Gabarre, Raymond Gabarre Pal et Jean Pujol. Signé Augé.

L'an 1850 et le… (non indiqué), nous soussigné Carbonne, curé du canton de Tarascon, spécialement délégué par Monseigneur l'évêque, par lettre en date du… (non indiqué), pour bénir l'église de Norgeat, section de la commune de Miglos, construite aux frais seuls de ladite section, et placée sous l'invocation de St Joseph, avons procédé à cette cérémonie, conformément à ce qui est prescrit dans le rituels. Le même jour, en vertu d'une autre délégation spéciale de Monseigneur l'évêque, en date du même jour, pour bénir une cloche fondue aux frais des habitants de Norgeat, nous avons procédé à cette cérémonie, conformément aussi à ce qui est prescrit dans le rituel du diocèse, en présence Gabarre Raymond, parrain et Thérèse Pujol Lemagnoutat, marraine, et des prêtres suivants : Augé, curé de Miglos, Fournier, curé de Niaux, Bedel, curé de Génat, Augé, curé de Sem, Claustre, curé de Lercoul, Teulière, curé de Junac, Delcurrou, curé de Gestiès, qui tous ont signé le présent acte avec nous.

Décret de M. le Président de la République (Louis Napoléon Bonaparte), en date du 25 Février 1851, qui érige en succursale l'église de Norgeat, section de la commune de Miglos.

Ce jourd'hui Dimanche treizième jour du mois de Juillet mil huit cent cinquante et un, la commission syndicale de l'église de Norgeat, faisant les fonctions du bureau des marguilliers, étant réuni à l'issue de la messe, au lieu ordinaire de ses séances, Monsieur le curé de Tarascon lui a présenté M. Bedel Théodose, prêtre, nommé par Monsieur l'évêque desservant de cette paroisse, et a invité la commission à constater l'arrivée dans ladite paroisse et l'entrée en fonction dudit Bedel, à quoi déférant le bureau a déclaré et déclare que M. Bedel, nommé desservant de cette paroisse y est arrivé le treize Juillet mil huit cent cinquante et un et qu'il y a été installé le même jour. En foi de quoi les membres du bureau ont dressé et signé le présent, à Norgeat, le 13 Juillet 1851. Signé Gabarre, Fadel, Gabarre, Pujol.

L'an mil huit cent cinquante un et le vingtième dimanche après la Pentecôte, 26 Octobre, en vertu de l'ordonnance épiscopale en date du 23 Octobre 1851, les stations du Chemin de Croix ont été solennellement érigées, selon les règles canoniques et avec les formalités et cérémonies prescrites, dans l'église de Norgeat, par messieurs Fournier, curé de Niaux, autorisé spécialement à cet effet, assisté de MM. Maury, curé de Miglos, Bedel, curé de ladite paroisse, Claustre, curé de Lercoul, Bedel, curé de Junac et Delcurrou, curé de Gestiès; dont acte en foi de ce, à l'église de Norgeat, le 26 Octobre 1851. Signé Claustres, Fournier, Bedel, Bedel.

Chasubles - 1852   L'an 1852 et le 3 Février, ont été acheté par moi quatre chasubles: une rouge, une en drap d'or, une en toute couleur et une noire, pour le prix d'ensemble de 14 francs.
 
 
L'an 1852 ont été plantés, par moi soussigné, les huit ciprès du cimetière.
Deux ont péri en 1864 et remplacés à plusieurs reprises.

L'an 1852 et le 1er Mars a été construit, sous ma surveillance, le presbytère, avec les fonds seuls de la Fabrique. Commencé le 1er Mars 1852 et terminé le 1er Mai 1853, il est la propriété de la fabrique.
 Le confessionnal de l'église a été acheté, par moi soussigné, en 1853, et fait par Gleyzes Pascal, de Capoulet. Confessionnal - 1853
 
 
L'an 1853 a été acheté, par la fabrique, un lopin de terre à Soucarre; les deux autres tiers ont été donnés par Malbrou à la fabrique. La commune n'a contribué à rien, ni à la construction du presbytère, ni à l'acquisition du jardin, ni à celui du cimetière. Tout est propriété de la Fabrique.

Première première communion : l'an mil huit cent cinquante trois et le 20 Mai, jour de l'Ascension, ont été admis à la Première Communion dix neuf enfants, savoir… (les noms suivent).

L'an 1853 et le 29 du mois de Mai, ont reçu le sacrement de la Confirmation, dans l'église paroissiale de Niaux, 29 de mes paroissiens, savoir… (les noms suivent).

L'an 1855 et le neuvième jour du mois de Septembre, nous soussigné ai admis pour la première fois, à la Table Sainte, vingt huit enfants de ma paroisse, savoir… (les noms suivent).

L'an 1857 et le 15 Juillet, Monseigneur l'évêque Galtier a donné le sacrement de Confirmation, dans l'église paroissiale de Norgeat, aux enfants dont les noms suivent, savoir… (61 enfants).

L'an 1857 a été fait le plafond de l'église de Norgeat, sous la surveillance du curé desservant soussigné. Travail exécuté par Raymond Teulière de Rabat.

L'an 1858 et le 2 Février, a été acheté, par moi soussigné curé de Norgeat, la statue de la Vierge Mère, payée par Jean Daraux Malubert. Le calice en argent a été donné à la Fabrique par Jean Daraux Malubert, Bernard Marfaing et Raymond Gabarre Laguegnat.

 L'an 1860 et le 13 Janvier, a été placé dans l'église le tableau représentant le Christ en croix, payé partie par La Fabrique, partie par Paul Pujol Matouille et Victoire Pujol Perrot. Christ en Croix- 1860
 
 

L'an 1860 et le 25 Mars jour de l'Annonciation, nous soussigné, avons admis pour la première fois à la Sainte Table, vingt neuf enfants dont les noms suivent, savoir... (liste suit).

L'an 1860 a été acheté, par moi soussigné, le tabernacle et les chandeliers de la chapelle de Notre Dame.

 L'an 1861 et le 14 Janvier, a été acheté, par moi soussigné, un tableau représentant le Christ miséricordieux, pour le prix de 400 francs, dont 100 francs ont été donnés par Paul Pujol Matouille et 100 francs par legs de Antoine Sérac Perrot. Christ Miséricordieux- 1861
 
 

L'an 1862 et 12 Septembre, Monseigneur Belaval, évêque de Pamiers, a administré le sacrement de Confirmation, dans l'église de Niaux, aux enfants suivants… (31 enfants).

L'an 1863 et le Dimanche de la Fête Dieu, ont fait la Première Communion… (15 enfants).

Clocher (vu côté cimetière)- 1863  L'an 1863 et le 19 Juillet, a été bénie une cloche, dans l'église de Norgeat, par M. Maury, délégué par Monseigneur l'évêque, et achetée par M. Bedel, curé de la paroisse.
Le parrain a été Jean Daraux Malubert et la marraine Victoire Pujol, veuve Sérac. Etaient présents à cette bénédiction, savoir : MM. Bedel, curé de la paroisse, Maury, curé de Miglos, Fournié, curé de Niaux, Barbe, curé de Larnat, et a été baptisée par M. Maury.
 
 

La même année 1863, mois de Juin, a été construit le clocher de l'église, sous la présidence de M. Bedel, curé de la paroisse.
La même année 1863, mois de Juillet, a été monté la soucherie de la petite cloche, à Norgeat, et le premier Dimanche du mois d'Août les deux cloches ont sonné à la volée pour la première fois.

L'an 1863 et le mois de Juillet a été construit le mur de clôture du cimetière, du côté du levant.

La même année 1863 a été bâtie le grange Gabarre, sous l'administration de Joseph Pujol Lemagnoutat, adjoint au maire, qui avait tout pouvoir entre les mains pour prohiber cette construction de grange, vis-à-vis de la porte d'entrée de l'église et qui, pour se rendre agréable au maire de Miglos (Jacques Bacou), n'a pas voulu user de ce droit, que la loi lui accordait pour la prohiber. Honte donc et horreur pour toujours à ces deux administrés.

L'an mil huit cent soixante quatre et le 6ème jour du mois d'Août à 6 heures du soir, un violent orage accompagné de grosse grêle a dévasté et emporté les terrains situés à Norrat et Arquizat. De grosses pierres descendues du quartier appelé Embals sont passées dans la maison curiale et l'ont remplie de pierres variées et eaux jusqu'aux planchers. Seul Norgeat a été épargné.

L'an mil huit cent soixante cinq et le quatrième jour du mois de Juillet, a été placé le portail du cimetière de Norgeat, par le forgeron de Niaux, Builles Jean, sous la présidence du curé soussigné.

L'an 1865 et le mois de Février, a été construite la tribune de l'église de Norgeat, sous la surveillance du curé soussigné.

La même année 1865 et le premier Novembre, moi, soussigné, ai acheté la croix du cimetière et ai sculpté la pierre qui lui sert de socle. Croix & son socle- Cimetière - 1865
 


L'an 1867 et le 2 Février, a été acheté par moi, curé de la paroisse, la chasuble blanche et l'écharpe.

L'an 1867 et le 12ème jour du mois de Mai, 3ème Dimanche après Pâques, fête du patronage de St Joseph, ont fait la Première Communion, dans l'église paroissiale de Norgeat, les enfants dont les noms suivent, savoir… (16 enfants).


L'an 1867 et le 1er Mai, a été acheté, par moi soussigné, le vestiaire de la sacristie. Le plan dressé par moi a été exécuté par Jean … (non indiqué), menuisier à Capoulet, pour le prix de cent soixante francs.

Le 9 Septembre 1867, ont reçu le sacrement de Confirmation, dans l'église de Notre Dame de Sabart, de Monseigneur l'évêque de Pamiers, Belaval, les enfants dont les noms suivent, savoir… (57 enfants).

L'an 1869 et le 6 Mai, jour de l'Ascension, ont fait leur Première Communion, dans l'église paroissiale de Norgeat, les enfants, au nombre de 29, dont les noms suivent, savoir… (liste suit).

L'an 1869 et le 29 Juin, jour de la St Pierre, vers une heure et demi du soir, un violent orage est venu fondre sur les Piques de Baychon, Arquizat, Capoulet, Junac, Lapège et Illier, et a occasionné des dégâts épouvantables. Illier et Arquizat ont été les plus mal traités. L'eau s'est introduite de nouveau dans le presbytère, comme en 1864, et a comblé le jardin de gravier. Une grange et une maison voisine du presbytère, appartenant à Gardes Pavillon et à Philippe Gardes Félix, ont été renversées. On en verra les traces pendant de longues années. M. le préfet s'est transporté sur les lieux le 1er Juillet.

Le 30 Juillet 1869 à 3 heures du soir, un orage, accompagné de grains de grêle gros comme des œufs de poule, a porté désolation et ruine depuis Vicdessos jusqu'aux montagnes d'Arnave. Ce jour là, tous les terrains d'Arquizat ont été entraînés en majeure partie. Siguer, Gestiès, Lercoul, Capoulet, Arquizat et Baychon ont beaucoup souffert.

Ce jour d'hui quinze Septembre mil huit cent soixante dix, le bureau des marguilliers de la Fabrique, de l'église succursale de Norgeat, étant réuni au lieu ordinaire de ses séances, M. le curé d'Arquizat lui a présenté M. Rouzaud Louis Théodore, nommé par Monseigneur l'évêque de Pamiers desservant de cette paroisse, et a invité le bureau à constater l'arrivée dans ladite paroisse et l'entrée en fonction dudit M. Rouzaud, à quoi déférant, le bureau a déclaré et déclare M. Rouzaud, nommé desservant de cette paroisse, y est arrivé le quinze Septembre mil huit cent soixante dix et qu'il y a été installé le même jour. En foi de quoi les membres du bureau ont dressé et signé le présent. A Norgeat le 15 Septembre 1870.


 
     - Rien d'autre dans ce cahier, sur lequel  le successeur du curé Bedel (Théodore Rouzaud)  n'a porté aucune annotation -


Mise au net  G. Lafuente - Septembre 1980.