Histoire du village de Norgeat - Commune de Miglos - Pays de Tarascon-sur-Ariège (09)

NORGEAT-Miglos (Ariège), d'Hier et d'Aujourd'hui

Le Cimetïère


Le 23 Septembre 1849, la paroisse de Norgeat est officiellement créée par l'évêque de Pamiers, monseigneur Alouvry, et le 25 Février 1851, l'église paroissiale est érigée en succursale, par décret du Président de la République, Louis Napoléon Bonaparte.

Mars 1984 (G.L.) Mars 2009(G.L.)


Les habitants réclament alors l'autorisation officielle d'établir un cimetière dans leur village.

Pour ce faire, une pétition est adressée au préfet de l'Ariège (M.Piétri), le 21 Avril 1851.
On y relève, d'ailleurs, qu'un champ (superficie : 3 ares et 33 centiares, murs compris) a déjà été acheté à cet effet et que des inhumations y ont été déjà faites, depuis l'ouverture de l'église au culte, en 1849.

Plan 18 mai 1851, doc en pdf
Plan 18 mai 1851, doc en pdf


L'autorisation préfectorale sera consentie le 17 Juin 1851, après l'avis favorable donné par le docteur Justin Teulière, de Tarascon, qui avait procédé à l'expertise d'usage.
Dans son rapport daté du 12 Mai 1851, le médecin signale néanmoins le démarrage de la construction d'une grange face à l'entrée de l'église, à seulement 86m du cimetière (alors que la distance légale est de 100m).

A signaler que cette construction va engendrer un interminable conflit, entre le propriétaire, Antoine Gabarre Clic et le Conseil de Fabrique de l'église, soutenu par le curé, qui ne trouvera son épilogue, au plan judiciaire, que 10 ans plus tard: la grange sera bâtie.

En 1852, le curé Théodose Bedel, plante huit cyprès dans le cimetière; deux ont péri en 1864 et ont été replantés. La haute silhouette en quenouille de l'un d'entre eux s'y dressait encore dans les années 1960.
Le dernier cyprès du Cimetière



Rapidement, le cimetière va s'avérer trop exigu. En effet, dans le courant de l'été 1854, le choléra ravage nos contrées. Il fait son apparition à Arquizat le 3 Septembre et atteint Norgeat le 10. Jusqu'au 22 Octobre 1854, le "maïchant mal", comme on le désigne, va provoquer la mort de 234 personnes à Miglos, dont 56 à Norgeat.

Un premier agrandissement, côté Nord, interviendra en 1855. Le terrain, d'une superficie de 5 ares, a été cédé par Jean-Baptiste Gabarre, dit Hilaire, pour la somme de 200 francs.
On peut remarquer que le presbytère figure sur le plan établi le 25 Août 1855, lors de la constitution du dossier.

Au mois de Juillet 1863, le mur de clôture du cimetière, côté levant, a été construit (travaux supportés par la Conseil de Fabrique).

Croix station de procession Nov 2008 GL Une croix a été installée dans le champ de repos le 1er Novembre 1865, et son socle en pierre a été sculpté par le curé Bedel.


Le cimetière sera agrandi une seconde fois, en 1892. Deux parcelles, d'une superficie globale de 3 ares et 43 centiares, seront achetées à Marie Gabarre et Marie Fadel pour la somme de 330 francs. La demande avait été présentée le 18 mai 1889.
La réalisation des travaux de clôture ne sera terminée que début Décembre 1895 (coût 428 francs).
Descriptif (selon Plan au 1/500e, de Mars 1892): mur Nord = 30m; mur Est (côté portail d'entrée) = 32,80m; mur Sud = 25,70m; mur Ouest = 31,30m.
Il s'agit d'ailleurs des dimensions de l'enceinte actuelle.
Voir le document au format pdf
Voir le document au format pdf
Des travaux de réfection de cette enceinte seront effectués en 1927, par l'entreprise Bauza, de Celles. Coût: 6000 francs - devis accepté par le conseil municipal le 22 Août 1927.


A noter que la première concession officielle, accordée dans le cimetière de Norgeat, a été enregistrée en mairie à la date du 26 Décembre 1897; bénéficiaire Bernard Fadel.

Par délibération municipale du 15 Août 1913 (maire Constantin Montaud) un emploi communal de Garde des cimetières et des édifices communaux est créé à compter du 1er Janvier 1914. Salaire : 300 Francs par an.  On ignore qui a tenu cet emploi, dont on ne trouve plus trace par la suite; la Guerre de 1914/1918 s'était avérée très meurtrière pour les hommes de Miglos aussi, et les priorités avaient dû changer.

Le Monument aux Morts de Norgeat a été érigé, au milieu de l'allée centrale du cimetière, en 1921.

Vieille Croix (1776) Dans les années 1980, on devinait encore les vestiges d'une tombe, surmontée d'une croix en fer, en partie rongée par la rouille, sur laquelle se lisaient les inscriptions: "François JALBERT" & "1776". Elle a malheureusement disparu…
Cette croix provenait évidemment du vieux cimetière d'Arquizat, qui jouxtait l'église avant l'épidémie de choléra de 1854. La famille Jalbert l'avait récupérée pour la réutiliser dans le nouveau cimetière de Norgeat.
Il ne s'agit pas d'un cas isolé puisque l'on peut encore y voir une croix, très dégradée, portant la date "1846".
Vieille Croix (1846)

Actuellement, il ne reste quasiment plus de place disponible dans le cimetière du village. En prévision d'un agrandissement prochain, la municipalité a acquis, en Décembre 2001 (maire Georges Rouzaud), le champ jouxtant le mur côté Ouest (superficie 796 m²  - vendu par Mélanie Crastes, veuve Paul Salvaing).


Avr.2009-G.L. Sept.2007-G.L. Avr.2009-G.L.

 

G.L. - Octobre 2009.
 

 Agrandissement du Cimetière

Par délibération municipale du 23 Février 2014 (maire : Georges Rouzaud) il a été décidé de procéder aux travaux de clôture du nouveau cimetière de Norgeat : le champ qui jouxte le cimetière existant, côté Ouest, acheté en 2001 en vue de l'extension de celui-ci.

L'entreprise AFONSO Joao (de Tarascon/Ariège) a effectué le travail dans la première quinzaine du mois de Mars 2014 – Coût: 11510€.
Un mur fait de 4 rangées de moellons a été bâti sur 3 cotés (Nord, Ouest & Sud), d'une longueur totale de 70m, et un portail coulissant de 4m, en aluminium, a été installé sur la clôture Sud.
Dans le vieux cimetière, une ouverture a été pratiquée au milieu du mur côté Ouest afin de permettre le passage entre les deux parties. Pour ce faire, il a fallu déplacer la grosse croix, (à usage de station pour les processions autour du village, qui ont eu cours jusque vers le milieu du XXe siècle), et son socle en pierre, installés en 1865.

La superficie du cimetière du village a été ainsi pratiquement doublée; elle est maintenant de l'ordre de 20 ares.

Coté Ouest  (Juin 2014 - GL) Passage créé  (Avr.2014-MA) Côté Sud (Avr.2014-MA)
Côté Nord (Avr. 2014-MA) Extension réalisée (Avr.2014-MA) Cimetière actuel (Avr.2014-MA)

 

Voir le plan au format pdf
Plan cimetière de Norgeat
Actuellement, on dénombre 75 sépultures dans le vieux cimetière, dont 8 n'ont pu être identifiées.

En 2002, Christian Pujol et François Gardes ont dressé le plan du cimetière de Norgeat.

 
En complément, et dans le but de pouvoir localiser plus aisément toutes les sépultures (numérotées sur ledit plan), un inventaire photographique de ces dernières a été réalisé, entre 2007 et 2011, par Michel Aubier, Christian Pujol et Gérard Lafuente.  (Cf. ci-après).

Sépultures du Cimetière de Norgeat

 


Première inhumation dans le Nouveau Cimetière


En Novembre 2015, la première tombe du nouveau cimetière est creusée (à l'angle Nord-Ouest, précisément), pour y recevoir l'urne funéraire de Louis Gardes de "Labiche",  un Norgeatois de souche,  décédé à l'âge de 60 ans.



1ère Sépulture (L.Gardes)- Nov.2015
  G.L. -  Novembre 2015